Êtes-vous un bon orateur ?
Art oratoire

Êtes-vous un bon orateur ?

Parler en public ! Séduire, convaincre, persuader grâce à la seule parole ! L’art de bien dire les choses et de captiver un public, une foule, l’art oratoire. Il s’agit d’un domaine pas très reconnu à sa juste valeur. Mais beaucoup comprennent à quel point l’exercice est difficile quand ils doivent se retrouver tout seuls face à quelques personnes accrochées à leurs lèvres. Parler en public est un art, un art qu’il faut apprendre et maîtriser, mais même les orateurs les plus compétents savent qu’il suffit d’un petit incident pour que la peur ou le trac vous envahissent. Alors que faut-il au juste pour être un bon orateur ? 

Le pouvoir d’adaptation

Un bon orateur devrait pouvoir s’adapter au public qu’il a en face de lui. Il ne fait pas que parler de lui, de son expertise ou de ses expériences. Il cherche à adopter le point de vue de son public, c’est pourquoi il fait le maximum pour créer un environnement qui met son public à l’aise, il raconte des anecdotes et donne des exemples dans lesquels son public se retrouve. Ainsi, il crée un lien avec ceux-ci. 

Être sûr de soi

Un bon orateur ne doute pas. En communication, l’assurance n’est pas une qualité négociable. L’assurance se voit de plusieurs façons quand un orateur est face à son public. Les gestes qu’il fait ainsi que son body language peut dire s’il est sûr de lui ou pas. En plus, être sûr de soi, c’est aussi garder un bon contact visuel avec le public, et ne pas être esclave de ses notes. 

Raconter les bonnes histoires

C’est vrai que l’orateur n’est pas un conteur. Mais il sait quand il le faut raconter des histoires qui pourront captiver le public qui l’écoute. En fait, l’être humain en générale n’aime pas quand on joue les moralisateurs ou quand on lui montre qu’il fait mal. Alors, pour que les leçons soient acceptées, il faudrait passer par des histoires. Et le bon orateur sait jouer avec des histoires morales ou à la fin, c’est chacun qui dégage de façon évidente la leçon qui s’y cache. 

La patience : une qualité importante !

Un orateur compétent doit être patient. Très souvent, il y a des éléments de votre propos qui ont le mérite d’être très pertinents, mais que vous ne permettez pas à votre public d’assimiler ou de digérer. C’est la raison pour laquelle de petites pauses brèves après l’évocation d’une idée intéressante laissent à votre public un petit moment de réflexion personnelle. Il faut également de temps en temps reprendre son souffle quand il faut, et pose des questions qui encouragent à la réflexion. Très souvent, le public tire lui-même ses conclusions. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *